Rubrique Approche générale d'un film

Petits rituels autour des films


A partir d’un film précis

Quelques pistes :
 

  • Donner des mots clés, sur le « vif » à la fin du film, et/ou le lendemain, avec un peu de recul.
  • Choisir une carte postale de reproduction d’oeuvre, prétexte pour exprimer son ressenti, son moment préféré, ce qu’on a compris, le souvenir d’un détail... Chaque élève justifie son choix : ce qui fait pour lui lien avec le film. Souvent, observer l’ensemble des cartes choisies permet de dégager les caractéristiques importantes du film. On peut garder la mémoire de la carte choisie dans le cahier de cinéma en prolongeant la carte postale, en la photocopiant, en écrivant son « cartel »...
  • Faire un mur d’images sur le film dans la classe / faire du film le thème du musée de la classe (collecte d’images, d’objets, de textes... autour du film)
  • Échanger sur le film, avec toute la classe, ou en petits groupes (moins intimidant) :
    • Dire son moment préféré.
    • Dire le moment qu’on a le moins aimé.
    • Qu’est-ce qui nous a fait rire ?
    • Qu’est-ce qui nous a fait pleuré ?
    • Un moment difficile à comprendre ?
    • Chercher les questions que pose le film.
  • Écrire le portrait chinois du film : s’il était une couleur, s’il était un animal, un pays, une musique...
  • Travailler sur l ’affiche du film : avant pour émettre des hypothèses sur le scénario, discuter des impressions qu’elle dégage ; après pour comprendre comment l’affiche rend compte du contenu du film, les informations qu’elle donne.
  • Réaliser un dessin sur un moment du film, ou une planche type « BD » pour résumer le film ou une séquence.
  • Exploiter les documents Ecole et cinéma :
    • carte mémoire du film : comment l’intégrer dans le cahier ? L’exploiter dans une production plastique ?
    • déroulant dans le cahier vert : remettre en ordre quelques images, retrouver le titre du film d’après une image (cas de plusieurs courts métrages), le moment du film.
  • Légender tout élément récolté sur l’expérience de la séance : croquis, ticket d’entrée, de bus, programme de la salle, critique découpée dans un journal, photogramme, bout de pellicule...
  • Qui a dit ? Retrouver le personnage qui a prononcé des paroles isolées par l’enseignant.
  • Faire le portrait (physique, psychologique) du héros ou d’un autre personnage du film.
  • Productions d’écrits de diverses natures :
    • Écrire la fiche d’identité du film.
    • Écrire un acrostiche à partir du titre du film.
    • Inventer un slogan pour le film : une phrase d’accroche pour donner à d’autres l’envie de voir le film.
    • Écrire un résumé du film pour le cahier de cinéma.
    • Écrire un article critique pour le journal scolaire.
  • Mettre le film en réseau : établir des liens avec d’autres films ou d’autres domaines artistiques : des lectures (romans, BD, contes, poèmes...), des photographies, des peintures, dessin, architectures...

++++
Sur le cinéma en général

Quelques pistes :
 

    • Collectionner des meilleures répliques, des citations sur le cinéma, des devinettes sur le cinéma, les emblèmes des compagnies (le lion, la statue de la liberté, la marguerite, le pic neigeux aux étoiles...)
    • réfléchir au code de conduite au cinéma
    • reconstituer les images séquentielles (dessins ou photographies) d’une après-midi au cinéma : l’entrée, la caisse, le ticket, la salle...
    • Lire des critiques de films dans la presse, écouter une émission de cinéma à la radio
    • visiter la cabine de projection de la salle qu’on fréquente
    • aborder le vocabulaire du cinéma, réaliser par exemple un abécédaire du cinéma
    • ...

++++
Le cahier de cinéma

Le cahier de cinéma est la mémoire de l’aventure.
 

Dans le cahier de cinéma, l’élève garde les traces de ses rencontres avec les films. On y trouve tout ce que l’élève a appris à l’occasion de la préparation à une séance ou ses prolongements. On peut aussi y consigner tout ce qui est abordé sur le cinéma en général. Il peut être un cahier spécifique, mais peut aussi s’intégrer dans un « cahier culturel » plus global (cf. Les textes sur l’enseignement de l’histoire des arts).L’objectif est de permettre aux élèves de trouver le plaisir de l’écriture personnelle, et celui de garder des traces, afin que petit à petit ils s’approprient ce cahier devenu journal intime de souvenirs culturels, « carnet de voyage » artistique et culturel et se constituent leur propre culture.Le support peut être un cahier d’écolier, ou tout autre carnet. On peut offrir le choix du format, le fabriquer soi-même, lui donner la forme d’une « bobine » de film (un rouleau de carton avec deux cercles de carton aux extrémités et une bande de papier qui s’y enroule et se prolonge par collage de bandes au fur et à mesure) ...

S'informer, rechercher, nous contacter